Comment accepter une séparation ?


Une rupture, une séparation, un divorce ce sont, souvent, des expériences compliquées à vivre car on peut, très vite, perdre confiance en soi, voire perdre l’image de qui l’on EST ! Face à ce tourbillon d’émotions, l’entourage ne sait pas trop comment aider et, dans sa volonté de « bien faire », il nous donne (trop vite) le conseil de sortir et voir du monde.

Pour ma part, j’aimerais surtout vous proposer un autre angle de vue, avec l’espoir de vous permettre d’aborder différemment la séparation afin qu’elle devienne une parenthèse dans votre vie pour mieux vous connaître et prendre le temps d’une reconstruction saine et positive pour vous !

Bien sûr, une rupture, surtout lorsqu’elle n’est pas choisie, peut amener un sentiment de perte de repères, voire de perte d’identité totale. Les premiers moments ressemblent beaucoup à une situation d’urgence où l’on apprend « sur le tas » à gérer l’état de crise : on doit aller au plus rapide, au plus concret pour se sentir à nouveau en sécurité, c’est-à-dire : rassurée tant au niveau matériel qu’au niveau relationnel. Parce que, lorsqu’on se sépare, il y a bien évidemment un changement dans tous les domaines :

  • Le lieu de vie par un déménagement de l’un ou l’autre des partenaires,

  • Le réseau d’amis qui reste fidèle aux premiers liens,

  • Et, parfois, le domaine professionnel avec l’obligation de prendre un job d’appoint pour faire face aux nouvelles contraintes …

C’est pourquoi il ne faut surtout pas hésiter à demander de l’aide autour de vous ! C’est très important de se sentir soutenu(e), écouté(e), entouré(e) dans ces périodes de transition car les changements de repères créent une sensation de flottement qui ne rassure pas toujours notre cerveau. Il est donc important de se donner des points d’ancrage stables, en favorisant (par exemple) la présence d’amis ou de membres de la famille afin de vous laisser le temps de reconstruire d’autres repères qui vous serviront de points d’appui pour vous élancer, à nouveau, dans la Vie. 😉

Pour schématiser et simplifier le processus par lequel nous passons tous et toutes (avec plus ou moins de fracas…) lors d’une séparation, voici les deux phases importantes à dérouler lentement pour repartir sur de nouvelles bases :

  • L’étape du retour à SOI. Une phase essentielle pour accueillir la douleur et prendre le temps de prendre soin de SOI.

  • L’étape de l’introspection. Ici, c’est davantage le temps de la réflexion pour tenter de comprendre ce qui s’est passé, analyser votre comportement et voir ce qui n’a pas fonctionné ENTRE VOUS ; une sorte de bilan de ce qui ne pouvait plus être.

La 1ère étape est fondamentale pour faire le deuil de la relation. Elle vous permettra de vous reconstruire pour, par la suite, envisager une réécriture du lien à l’Autre. Et c’est parce que vous aurez pris le temps de vivre toutes les émotions qui vous traversent que vous vous éviterez de vivre une « histoire pansement ». Je fais allusion, ici, aux relations qui viennent combler le vide que l’on peut ressentir après une séparation, avec le risque « d’utiliser » (inconsciemment, bien sûr) le partenaire comme « objet réparateur » de votre propre blessure. En gros, le partenaire vient masquer par sa présence le deuil de l’histoire passée que vous n’aurez pas pris le temps de faire. Et il est fort probable qu’après les premières semaines qui suivent la rencontre, l’Autre ne vous comble plus de la même manière et qu’à ce moment-là, réapparaisse la douleur du deuil précédent. C’est pourquoi cette étape du retour à SOI, forme de célibat prolongé, est nécessaire car non seulement elle vous permettra de prendre le temps de mieux vous connaitre mais, de plus, vous pourrez réfléchir aux critères qui vous donnent envie d’être à nouveau avec quelqu’un. Et le fait que votre motivation ne soit pas (uniquement) de vous sortir de la solitude, je vous assure que ça fait toute la différence car vous pourrez vous dire :

« J’ai envie d’être avec cette personne ! » Et non pas : « J’ai besoin de cette personne. »

Je sais que vous auriez plutôt tendance à vouloir fuir les émotions qui font mal, surtout lorsqu’on ressent de la peur, de l’angoisse, de la douleur, du chagrin, de l’ennui, des regrets, des doutes, de l’humiliation, etc… La palette des émotions est vaste et riche et, parfois, elle nous heurte violemment mais si vous ne vivez pas l’expression de ces émotions pour qu’elles vous donnent à entendre l’ampleur de votre souffrance, alors vous prenez le risque de les amplifier voire qu’elles vous entraînent dans une rumination sans fin… Et lorsque je parle d’expression de l’émotion, je fais allusion à la « vivance » de l’émotion, comme un enfant peut le faire avec toute sa spontanéité ; tant dans le corps lorsqu’il se roule par terre, secoué par la colère, que dans la parole lorsqu’il hurle sa joie pour la partager avec les autres. Car on oublie trop souvent qu’une émotion est avant tout un signal pour nous alerter d’un dysfonctionnement interne qui vient percuter nos besoins. Et la seule façon de nous « réparer » est d ‘extirper cette émotion qui ne demande qu’à être entendue !

Ce temps de l’écoute est indispensable pour vous offrir la perspective d’un nouveau départ.

Ensuite, et uniquement ensuite, vous pourrez accéder sainement à la 2è étape, qui est le temps de la compréhension, de l’analyse pour décrypter ce qui n’a pas fonctionné entre vous, tenter de comprendre votre comportement et examiner les schémas que vous suivez d’habitude dans une relation amoureuse (si vous êtes dans un système de reproduction par exemple…) Ainsi, vous aurez l’occasion de reprendre votre part de responsabilité dans cette histoire car c’est en reprenant les éléments qui vous reviennent que vous pourrez aussi vous défaire de ce qui ne vous appartient pas ! Cette étape est aussi importante que la première pour comprendre ce qui peut être amélioré dans une relation à l’Autre. Et, là encore, il y a une notion de temps à respecter car, à vouloir aller trop vite, on prend le risque de faire les choses à l’emporte pièce et de précipiter les vraies motivations qui vous poussent à vouloir être deux…

Cette parenthèse vous donne l’occasion d’y penser, saisissez-là ! 😉

Si ce sujet vous concerne directement, sachez que j’ai créé un abonnement « Membre de cœur » dans la perspective de vous accompagner au mieux pendant cette période délicate afin que vous ne soyez pas seule face à votre douleur et vous donner les clés qui favoriseront votre renaissance.

Retrouvez-moi, également, sur ma chaîne YouTube, Instagram et Facebook pour plein d’autres infos et outils, toujours dans le but de grandir en conscience 😊

Prenez soin de vous.

Chaleureusement.

Monya

Posts Récents
Archives
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square
  • Facebook Social Icon
  • YouTube Social  Icon
  • Icône social Instagram
  • Pinterest social Icône

2017 par Monya REKIK avec Wix.com